Bienvenue sur PHILIANOVA

Vous êtes un internaute, vous souhaitez créer votre profil, sélectionner les thèmes qui vous intéressent, périodes de l'histoire, les territoires que vous souhaitez visiter...

Vous êtes membre d'une association et vous souhaitez partager vos connaissances du patrimoine local et la culture territoriale.

Vous êtes un professionnel, offreur de services culturels et vous souhaitez présenter votre savoir faire ou votre patrimoine.

Créer un compte ou Se connecter ou vous familiariser avec les services offerts Lire la page aide

Drapeau Georges Mattelon est né en 1913, dans un petit village de Haute-Savoie proche de la frontière suisse. Il n'eut pas le temps de connaître son père, tombé l'un des premiers en août 1914, et cela devait changer toute sa vie. En effet, sa mère se remaria en 1919 avec un tisseur à la main, de la Loire... Croix-Rousse Métier Histoire Tissu Soie Atelier Mattelon

Lire l'article
Drapeau

Drapeau La transformation de l'étang appelé de Saint-Irénée en place Bénédict Teissier au cours du XIXe siècle dans un article écrit par Jean Debize en 2002.

Lire l'article
Drapeau

Drapeau Dans le quartier de Ménival, un lavoir public recueillant les eaux descendant du Point du Jour est construit en 1864 en face d'un petit étang existant au bord du chemin. Né d'une souscription en nature puis aménagé par la ville de Lyon, il a rendu de nombreux services aux habitants à la fin du XIXe et au début du XXe.

Lire l'article
Drapeau

Drapeau L'article "le Point-du-Jour: une brève histoire de ses église" mentionne la souscription lancée à l'initiative d'habitants du territoire des Massues pour disposer d'un lieu de culte à proximité. Voiçi quelques informations sur les souscripteurs

Lire l'article
Drapeau

Drapeau En 1836, la demande d'érection d'une chapelle, manifeste un accroissement rapide de la population au lieu-dit du Point-du-Jour, inconnu avant 1800. Comment passe-t-on de la modeste Chapelle des Massues ouverte en 1842 à l'église Notre-Dame du Point-du-Jour actuelle?

Lire l'article
Drapeau

Drapeau Une balade dans le quartier du Point-du-Jour, autour de la Mairie du 5° Arrondissement de Lyon, pour y découvrir les points d'ancrage historiques de ce "village" au cœur d'un plateau à l'urbanisation marquée d'une forte mixité sociale et de son potentiel culturel. Le cheminement profite des voies et espaces verts, richesse préservée de son histoire

Balade
Drapeau

Drapeau Un "portrait" des quartiers ouest de Lyon à la fin du XVIIIe siècle où l'on voit une banlieue hors les murs agricole et viticole, parsemée de grands domaines bourgeois.

Lire l'article
Drapeau

Drapeau Histoire des toponymes de quatre quartiers de l'ouest de la ville de Lyon : Ménival, Champvert, Les Battières et le Point du Jour.

Lire l'article
Drapeau

Drapeau La pépinière royale de Vaise a eu son heure de gloire avant la révolution française sous la direction de l'abbé Rozier. Les archives départementales et métropolitaines du Rhône (ADMR) conservent de nombreux documents à ce sujet.

Lire l'article
Drapeau

Drapeau Balade ou visite guidée dans le quartier de Champvert (5ème et 9ème arrondissement de Lyon) autour de l'histoire de ce territoire délimité actuellement par la bretelle d'accès au boulevard urbain M6 et la rue Sidoine Apollinaire au nord, la commune de Tassin à l'ouest, la voie du "Tacot" au sud et la clinique de Champvert à l'est.

Balade
Drapeau

Drapeau A cet emplacement s’étendait un champ de courses d’ânes d’abord dénommé « hippodrome » puis « asinodrome ». C’est en 1886, le Docteur Girard étant maire (1886-1919), que la « Société des courses de Charbonnières » a été créée, son but étant de « contribuer à l’amélioration de la race et à l’élevage des ânes » (article1). C’est ainsi qu’un pari ...

Lire l'article
Drapeau Drapeau Drapeau Drapeau

Drapeau « Au lieu-dit Charbonnières, vivait un pauvre bûcheron dont la fille se prénommait Lison. Ce bûcheron avait un âne appelé Cadichon qui rendait de bons services puisqu’il était utilisé pour porter à la ville le charbon de bois confectionné seul moyen d’existence du foyer. Cadichon était gros et gras mais très alerte : Lison l’aimait beaucoup et il le lui rendait bien.

Lire l'article
Drapeau Drapeau Drapeau Drapeau

Drapeau Major Général Claude Martin (1735-1800) : Propriétaire du château Barthélemy et des terrains « les Tortarières » et « le Barthélemy »,  les écoles La Martinière de Calcutta, Lucknow (Inde) et Lyon lui doivent leur existence grâce à la générosité de ses legs. Claude Martin, parti de Lyon en 1751 à l’âge de 16 ans, comme simple soldat de la Compagnie des Indes, il meurt le 13 septembre 1800, avec le grade de Major Général de l’East India, en laissant une immense fortune.

Lire l'article
Drapeau Drapeau Drapeau Drapeau

Drapeau Le 19ème siècle fut le siècle du thermalisme pour Charbonnières-les-Bains : pendant cinq mois de l’année, de mai à septembre, temps de la « saison des eaux », la commune connaissait une affluence record. Charbonnières-les-Bains, malgré l’étroitesse de son territoire, (410 ha) deux lignes de chemin de fer : Lyon-Paray le Monial avec une halte au quartier des Flachères et la ligne Lyon-Saint Paul- L’Arbresle remarquable par l’emblématique gare devant vous,

Lire l'article
Drapeau Drapeau Drapeau Drapeau

Drapeau Le 30 septembre 1778 l’Abbé Louis Rougeat de Marsonnat, curé de Tassin et de Charbonnières, découvrit une source qui fera la renommée du village. L’épizootie déclarée en 1744 occasionnait des pertes considérables de cheptel bovin dans plusieurs provinces de France, tandis que dans notre commune les bêtes étaient épargnées. La légende de Cadichon trouva là toute sa légitimité. C’est ainsi que naquit le fabuleux destin de la petite commune de Charbonnières-les-Bains.

Lire l'article
Drapeau Drapeau Drapeau Drapeau

Drapeau En face de vous, on découvre le Parc des Thermes, et à droite de celui-ci, le Pavillon de la Rotonde, le Casino. Le succès de la source de Charbonnières, les curistes et les promeneurs lyonnais venaient à partir de 1876 par le train de la gare de Lyon Saint Paul et par le trolleybus Nithard (1903-1906).  Pour distraire les curistes et les visiteurs, la construction d’un casino s’imposa.

Lire l'article
Drapeau Drapeau Drapeau Drapeau

Drapeau « Ma sensibilité artistique m’est venue de mon père tailleur de pierre dans la région de Villebois (Isère) qui m’a appris le coup de main et l’amour de la pierre… » Médaillé de la Société Lyonnaise des Beaux Arts à 17 ans, cet artiste charbonnois précoce a été toute sa vie un artisan dans le statuaire, l’animalier, et surtout les bustes. De nombreuses tombes de Charbonnières-les-Bains, Tassin et Ecully portent sa signature. A Charbonnières,

Lire l'article
Drapeau Drapeau Drapeau Drapeau

Drapeau A l’origine Charbonnières était une paroisse rattachée à Tassin. La découverte en 1778, par l’abbé Louis Rougeat de Marsonnat, d’une source ferrugineuse à la lisière du domaine du Comte de Lacroix-Laval amena des milliers de curistes qui empruntaient le chemin des Eaux (actuelles rues Benoit Bennier et Alexis Brevet).

Lire l'article
Drapeau Drapeau Drapeau

Offreurs de services culturels

Logo Philianonva.com

PHILIANOVA
Découvrir le patrimoine local et la culture territoriale