Pomerium association d'histoire locale et de patrimoine Routoirs à Pommiers

Article proposé par Pomerium association d'histoire locale et de patrimoine
Etat : Publié, visualisable par : Public

A l’écart des villages, de curieux petits bassins abritaient une activité « odorante » Au sud de Pommiers subsiste un vestige d’une culture  indispensable pendant des siècles et qui après une quasi disparition pourrait refaire surface:le chanvre .  Le  ROUTOIR ou ROUISSOIRservait à la première étape de sa transformation.

En vous promenant au Sud de Pommiers, vous trouverez, au bas du Chemin de Cruys à Grange Huguet, en limite extrême de la commune, un curieux bassin couvert. Ce qu'on pourrait prendre pour un petit lavoir est en réalité un « ROUTOIR ou ROUISSOIR » .

Quelle est cette bizarre construction qui ne devait pas être la seule dans le coin ?

C'est une trace d'une culture aujourd'hui devenue rare : le CHANVRE !!

( une variété « autochtone », dépourvue, apparemment des inconvénients « planants » de son cousin indien ! )

Pour en savoir plus (sur cette culture régionale ! ) nous vous invitons à visiter le très beau site des « AMIS du VIEIL ARBRESLE » et l’article de Pierre Forissier et Bernard Rostaing-Tayard.

En résumé…, pour ne pas vous endormir sans savoir.. :

"Canabis sativa" était, jusqu' au 20è s., la matière-à-tout-faire des campagnes: du drap en « toile grosse » au cordage marin, en passant par la filasse encore utilisée en plomberie . Après un abandon de production,dû a la complexité de sa transformation, c'est aujourd'hui l'isolation qui le sauvera peut-êtrede l'oubli! Nous en trouvons certaines traces dans notre région.

Le routoir servait au début des opérations, à « ROUIR »(pourrir), soit séparer la fibre de l'aubier (bois de la tige) par fermentation . On devait faire tremper les tiges pendant plusieurs jours dans l'eau.

Cependant, cette eau , de préférence courante, ne manquait pas de dégager des odeurs nauséabondes, et surtout de risquer de polluer fortement les rivières environnantes .

D'où,rapidement, des décisions des autorités civiles pour interdire le rouissage trop près des maisons, des cours d'eau, des étangs ou des lacs (ce qu'on nomme aujourd'hui le principe de précaution). Ce qui explique la localisation écartée de « notre » routoir !

Ensuite, les fibres sont séchées dans des greniers , teillées ,(on ôte l'écorce de la tige) , broyées, battues pour assouplir la filasse , celle-ci est ensuite peignée ,filée et séchée (sur des perches , accrochées à des consoles devant les fenêtres : voir Chessy ) .

De nombreux métiers étaient induits par cette activité , il va sans dire que l'évolution des techniques, l'arrivée du coton puis des tissus modernes ont fait un peu oublier une matière jadis indispensable et toutes les activités qui s'y attachaient mais des traces subsistent dans nos campagnes . (On peut en voir d’ autres, à Liergues (Passeloup) et à Charnay).

Louis Laus

"Routoir ou rouissoir" pour traiter les tiges de chanvre (Pomerium)
"Routoir ou rouissoir" pour traiter les tiges de chanvre (Pomerium)

photo

Cliquez pour agrandir
Routoir ou rouissoir pour le premier traitement(rouissage) du chanvre Grange Huguet
Routoir ou rouissoir pour le  premier traitement(rouissage) du chanvre Grange Huguet

photo

Cliquez pour agrandir
Routoir Liergues (PPD)
Routoir Liergues (PPD)

photo

Cliquez pour agrandir
Routoir à Charnay
Routoir  à Charnay

photo

Cliquez pour agrandir
consoles pour étendre et sécher les fils de chanvre (Chessy)
consoles pour étendre et sécher les fils de chanvre (Chessy)

photo

Cliquez pour agrandir
Pomerium association d'histoire locale et de patrimoine

Pomerium association d'histoire locale et de patrimoine

Association
Maison des Associations, 35 Chem. du Neyra, 69480 Pommiers
Rhône
Auvergne-Rhône-Alpes
France
deuzelles@hotmail.com
06 19 23 81 69
Page Philianova

Logo Philianonva.com

PHILIANOVA
Découvrir le patrimoine local et la culture territoriale