Epoque contemporaine

La notion d’époque contemporaine est différente selon les pays. En France, il n’y a pas de consensus général chez les historiens concernant la date du début de l’époque contemporaine. Certains marquent le début de cette période en 1789 avec la révolution française. D’autres considèrent que la date symbolique est 1792 lors de l’abolition de la monarchie et de la proclamation de la République. Le 26 aout 1789, les députées de l’assemblée constituante adoptent la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen rédigée pendant la Révolution française. Cette déclaration énonce les droits nouveaux des hommes, selon les nouveaux principes égalitaires : il n'y a plus d'hommes plus ou moins au-dessus des autres, il y a des êtres humains, par principe égaux à leur naissance. Au cours du XIXe siècle, la France, qui a définitivement rejeté l’Ancien Régime à la suite de la révolution, voit se succéder des tentatives impériale et de monarchie constitutionnelle. La France a expérimenté, en 80 ans, sept régimes politiques : trois monarchies constitutionnelles, deux républiques éphémères et deux empires. Il faut attendre 1870 et la défaite de Sedan pour voir un régime politique durablement s’installer sur le territoire français : la troisième république. Le XIXe siècle, en Europe, est avant tout marqué par la seconde Révolution industrielle qui entraine la naissance des sociétés industrielles modernes. C’est à cette époque que le monde s’européanise compte tenu des colonisations orchestrées tout particulièrement par la France et le Royaume-Uni. Le XXe siècle est quant à lui marqué par deux guerres mondiales extrêmement meurtrière. La Première Guerre mondiale dure quatre ans (1914-1918), elle mobilise soixante millions de soldats et fit entre quinze et vingt millions de victimes. En 1917, l’Empire Russe, dirigé par le Tsar Nicolas II, est renversé au profit des bolcheviks qui décide de l’installation d’un régime léniniste. Cette « Révolution Russe » entraine une guerre civile qui oppose jusqu’en 1921 les bolcheviks (communistes) aux Armées blanches (impérialistes). Le conflit s’achève par la victoire des bolcheviks et par la reconstitution de la majorité des territoires de l'ex-empire. C’est le début de l’Union des républiques socialistes soviétiques (URSS) qui impose durablement son idéologie sur toute la partie Nord-Est de l’Eurasie.

En 1929, un krach boursier secoue l’économie mondiale, c’est le « jeudi noir » de Wall Street. L’entre-deux guerres est marqué par la montée du fascisme en Europe, notamment en Allemagne et en Italie. La Seconde Guerre mondiale débute en 1939 et dure cinq ans. Ce conflit est le plus meurtrier de tous les temps, on estime les pertes entre cinquante et soixante-dix millions d’individus.
Le 24 octobre 1945, entre en vigueur la Charte des Nations Unis qui définit les buts et les principes de l'Organisation des Nations unies. Préparée par les Alliés durant la Seconde Guerre mondiale, l’Organisation des Nations unies (ONU) naît de la nécessité de trouver une suite à la Société des Nations (SDN) afin d’éviter un nouveau conflit mondial. Trois ans plus tard, en 1948, l’Assemblée générale des Nations unies adopte la Déclaration universelle des droits de l'homme. Cinquante Etats consentent à cette charte qui énonce les droits fondamentaux de l’individu, leur reconnaissance, et leur respect par la loi. Il comprend aussi un préambule avec huit considérations reconnaissant la nécessité du respect inaliénable de droits fondamentaux de l'homme par tous les pays, nations et régimes politiques.
A la sortie de la Seconde Guerre mondiale, le monde se voit alors pourvu d’un équilibre nouveau, dominé par les États-Unis et l’Union soviétique. Les deux puissances s’engagent dans un conflit idéologique qui divisera le monde en deux « blocs » antagonistes pendant près d'un demi-siècle : la Guerre froide. Il faut attendre 1991 pour voir la chute de l’URSS et la fin de la Guerre Froide.
Le XXIe siècle est marquée par l’avènement du numérique. Le web et les technologies des réseaux (internet, extranet, intranet, etc) se répandent à travers le monde. Ils deviennent des outils de masse, utilisés par les ménages, les entreprises, les administrations, les associations et les médias. Ils font entrer l'humanité dans l'ère de l'information numérique. Les nouvelles technologies de l'information bousculent les schémas économiques traditionnels régissant certains secteurs économiques. Ils modifient en profondeur les mécanismes de diffusion de l'information et de la culture.

Lieux à visiter : Parc Sainte Luce, Square Major Général Claude Martin & Christophe Martin, deux ancêtres de Charbonnières-les-Bains, Square de Verdun - Gare, Place Louis Rougeat de Marsonnat, Parc des Thermes Pavillon de la Rotonde-Casino-Source, Pour l’amour de l’art... Michel MOYNE Sculpteur charbonnois 1934-2007, 1978-2018 : 40 ans du Comité de Jumelage, Eglise Notre-Dame de l’Assomption à Charbonnières-les-Bains, Quelques édifices publics au vieux bourg de Charbonnières-les-Bains, La centrale hydroélectrique de Cusset, Le parc historique de Beauregard, Château de Lachassagne, Le Domaine de Lacroix-Laval, Le Jardin botanique du Parc de la Tête d’or, Le jardins de la Rejonière, la maison natale d’Hector Berlioz, La Maison d’Ampère - Musée de l’électricité, La chapelle de la Garoupe, Le Nomade statue monumentale de Jaume Plensa à Antibes, Promenade Amiral de Grasse, Marché provençal d’Antibes, Louis XVIII redonne à Antibes son titre de « Bonne Ville », Jardin botanique de la villa Thuret - Antibes, Hommage à Victor Hugo, Espace Culturel des Arcades, Batterie du Graillon - Espace Mer et Littoral, Musée Picasso à Antibes, dans le Château des Grimaldi, Musée Peynet, Palais Royal de Madrid, Plaidoyer pour la reconnaissance de l'Ensemble industriel remarquable comme Site Patrimonial Remarquable, Ruth Richard, une sculpteure et statuaire charbonnoise de renom international (1937-2019), Usine TASE, La Petite Cité ouvrière TASE, La Grande Cité TASE, Ancien Foyer Jeanne d'Arc TASE, Ancien cantonnement indochinois TASE,

ori_47e-compagnie-en-1940-don-nguyen-.jpg

Ancien cantonnement indochinois TASE

À l’angle des rues de la Poudrette et Alfred-de-Musset, dans le quartier des Brosses, se trouve un bâtiment qui servit de cantonnement pour les travailleurs indochinois contraint de...

Lire la suite
Hotel Jeanne d'Arc Vue aérienne.jpg

Ancien Foyer Jeanne d'Arc TASE

A l’initiative du groupe Gillet, la “maison Jeanne D’arc” ou “l’hôtel Jeanne D’arc” est construit à la fin des années 1920. Cet hôtel...

Lire la suite
nouveau document 2018-10-19 16.24.39_15.jpg

La Grande Cité TASE

La Grande Cité fut construite à partir de 1926 pour pallier au manque de logements ouvriers. Elle fut nommée ainsi en opposition à la Petite Cité pavillonnaire voisine....

Lire la suite
Photos Petite Cité - IMG_9339.jpg

La Petite Cité ouvrière TASE

La Petite Cité fut construite dès 1924. 97 pavillons ou maisons d’habitations hygiéniques furent érigés sur 11 hectares comprenant 297 logements. L'objectif pour...

Lire la suite
Photos Usine TASE - IMG_8884.jpg

Usine TASE

L'usine TASE fut construite en 1924 par le groupe Gillet dans le but de produire de la viscose, l'autre nom de la soie artificielle. En un an, une gigantesque usine capable d'acceuillir plus de 3000 ouvriers...

Lire la suite
Artiste-Ruth-Richard.jpg

Ruth Richard, une sculpteure et statuaire charbonnoise de renom international (1937-2019)

Suissesse de naissance, Ruth Richard a adopté Charbonnières les Bains il y a 56 ans. Nous lui devons de nombreuses réalisations en aluminium poli ou en bronze patiné exposées...

Lire la suite
Photos Usine TASE - IMG_8857.jpg

Plaidoyer pour la reconnaissance de l'Ensemble industriel remarquable comme Site Patrimonial Remarquable

Pour comprendre le lien entre le quartier de Cusset à Villeurbanne et celui de la TASE à Vaulx-en-Velin, il faut en passer par l’histoire de la fabrique lyonnaise et sa reconversion...

Lire la suite
Madrid-Palais-Royal-1200.jpg

Palais Royal de Madrid

Palais Royal de Madrid

Lire la suite
130.jpg
AdobeStock_111037665-(1).jpg

Musée Picasso à Antibes, dans le Château des Grimaldi

Musée Picasso à Antibes, dans le Château des Grimaldi

Lire la suite
130.jpg

Batterie du Graillon - Espace Mer et Littoral

Batterie du Graillon - Espace Mer et Littoral

Lire la suite
Arcades_Antibes.JPG

Espace Culturel des Arcades

Espace Culturel des Arcades

Lire la suite
134.jpg

Hommage à Victor Hugo

Hommage à Victor Hugo

Lire la suite
130.jpg

Jardin botanique de la villa Thuret - Antibes

Jardin botanique de la villa Thuret - Antibes

Lire la suite
126.jpg

Louis XVIII redonne à Antibes son titre de « Bonne Ville »

Louis XVIII redonne à Antibes son titre de « Bonne Ville »

Lire la suite
125.jpg

Marché provençal d’Antibes

Marché provençal d’Antibes

Lire la suite
124.jpg

Promenade Amiral de Grasse

Promenade Amiral de Grasse

Lire la suite
131.jpg

Le Nomade statue monumentale de Jaume Plensa à Antibes

"Le Nomade" statue monumentale de Jaume Plensa à Antibes

Lire la suite
Chapelle_Garoupe.JPG

La chapelle de la Garoupe

La chapelle de la Garoupe

Lire la suite
Maison-ampere.jpg

La Maison d’Ampère - Musée de l’électricité

La Maison d’Ampère - Musée de l’électricité

Lire la suite
Maison-Natale-d-Hector-Berlioz-Grand-Salon.jpg

la maison natale d’Hector Berlioz

la maison natale d’Hector Berlioz

Lire la suite
Jardin-Rejonere.jpg

Le jardins de la Rejonière

Le jardins de la Rejonière

Lire la suite
Jardin-Botanique-de-Lyon.jpg

Le Jardin botanique du Parc de la Tête d’or

Le Jardin botanique du Parc de la Tête d’or

Lire la suite
domaine_lacroix_laval.jpg

Le Domaine de Lacroix-Laval

Le Domaine de Lacroix-Laval

Lire la suite
91.jpg

Château de Lachassagne

Château de Lachassagne

Lire la suite
89.jpg

Le parc historique de Beauregard

Le parc historique de Beauregard

Lire la suite
88.jpg

La centrale hydroélectrique de Cusset

La centrale hydroélectrique de Cusset

Lire la suite
GRH-776-PADAY.JPG

Quelques édifices publics au vieux bourg de Charbonnières-les-Bains

Au cours du XIX et du XX siècle, le vieux bourg de Charbonnières-les-Bains s'est doté de nouveaux bâtiments publics : la mairie, le monument aux morts, une école élémentaire...

Lire la suite
dessin chevet eglise.jpg

Eglise Notre-Dame de l’Assomption à Charbonnières-les-Bains

On a trouvé la trace de legs en faveur d’une église au 13ème siècle à Charbonnières. Elle semble être vouée depuis sa création à...

Lire la suite
Scan0005-001.jpg

Pour l’amour de l’art... Michel MOYNE Sculpteur charbonnois 1934-2007

Médaillé de la Société Lyonnaise des Beaux Arts à 17 ans, cet artiste charbonnois précoce a été toute sa vie un artisan dans le statuaire, l’animalier,...

Lire la suite
GRH-270-PADAY.JPG

Parc des Thermes Pavillon de la Rotonde-Casino-Source

En face de vous, on découvre le Parc des Thermes, et à droite de celui-ci, le Pavillon de la Rotonde, le Casino. Le succès de la source de Charbonnières, les curistes et les...

Lire la suite
GRH-459-PADAY.JPG

Place Louis Rougeat de Marsonnat

Le 30 septembre 1778 l’Abbé Louis Rougeat de Marsonnat, curé de Tassin et de Charbonnières, découvrit une source qui fera la renommée du village. L’épizootie...

Lire la suite
la gare1.jpg

Square de Verdun - Gare

Le 19ème siècle fut le siècle du thermalisme pour Charbonnières-les-Bains : pendant cinq mois de l’année, de mai à septembre, temps de la « saison...

Lire la suite
buste major martin .jpg

Square Major Général Claude Martin & Christophe Martin, deux ancêtres de Charbonnières-les-Bains

Major Général Claude Martin (1735-1800) Propriétaire du château Barthélemy et des terrains « les Tortarières » et « le Barthélemy », ...

Lire la suite
GRH-182-PADAY.JPG

Parc Sainte Luce

A cet emplacement s’étendait un champ de courses d’ânes d’abord dénommé « hippodrome » puis « asinodrome ». C’est en 1886,...

Lire la suite

Evènement terminé

logo_09_propre.jpg

1978-2018 : 40 ans du Comité de Jumelage

Créé en 1978, le Comité de Jumelage fête ses 40 ans du 10 au 13 mai 2018.

Lire la suite
Logo Philianonva.com

PHILIANOVA
Votre guide de visites sans frontières